Gato patate

Ce week-end c'est Divali, la fête des lumières.
J'en avais déjà parlé ici, c'est assez sympa car toutes les maisons sont illuminées et les gens se mettent devant leur maison et offrent des gâteaux aux gens qui passent.

Le gâteau traditionnel de cette fête c'est le gato patate.
Et j'ai choisi cette recette pour participer au concours de Sarah, du blog Cro'K'Mou, ma presque demi-soeur par alliance (vive les familles recomposées) qui débute sa carrière de photographe/styliste culinaire et qui est super douée!

Voici les règles du concours si vous voulez participer :

- Vous devrez réaliser la recette exclusive (pas de recette qui date de 6 mois sur le blog hein ;)) de votre choix en rapport avec votre région/pays natal ou celui où vous êtes actuellement (une petite explication en plus c'est encore mieux). Pas trop compliqué jusque là non ? Bon aller j'en rajoute une petite couche parce que sinon c'est trop facile. Comme beaucoup d'entre vous le savent, j'aime les belles photos. Vous n'êtes pas pro ? Pas de problèmes rassurez vous tout ce que je vous demande c'est de faire un minimum attention à votre présentation. Faites un effort, mettez votre plat/dessert en scène, utilisez des accessoires, de la belle vaisselle et surtout n'hésitez pas à photographier le tout en lumière du jour !


Et voici ma recette :

GATO PATATE MORISIEN



Ingrédients (pour 25 beignets)

Pour la pâte

- 1 kg de patates douces
- 200 g de farine de blé

Garniture

- 250g de coco en poudre
- Essence de vanille
- 250 g de sucre
- 1 càs de lait


Instructions

Mélanger la coco en poudre avec le sucre, le lait et l'essence de vanille, puis réserver au frigo.
Faire bouillir les patates pendant 30 minutes, jusqu'à pouvoir enfoncer un couteau dedans facilement.
Les retirer du feu et laisser refroidir un peu.
Éplucher les patates et les écraser afin d'obtenir une purée.
Ajouter la farine petit à petit jusqu'à obtenir une pâte lisse (doser la farine selon la consistance de la pâte).
Faire des petites boules de pâte et le étaler afin d'obtenir des cercles.
Mettre la garniture au milieu des cercles et les refermer en deux. Sceller les bords avec une fourchette.
Faire frire les beignets dans l'huile bouillante.
Laisser refroidir, et déguster!


La photo kitsh de rigueur pour cette fête hindoue


Otentic

Ce week-end, nous sommes partis avec une bande de joyeux lurons (on était 23!) à Otentic.



C'est comme un petit village vacances sauf qu'à la place des bungalows c'est des tentes, mais pas non plus des tentes de campings, des grandes tentes de luxe avec des lits et une salle de bain.


Ça se veut écolo, ce qui est plutôt rare à Maurice, c'est la première fois que je vois des poubelles faites pour le tri sélectif.



Il y a des tentes de 4, 5 ou 6 personnes, nous avons payé 1000 roupies pour la nuit+petit dej, avec toutes les activités comprises (navette qui va à l'île aux cerfs, canoës, pétanque, piscine, fléchettes, vtt...) donc ça revient pas très cher!





Je trouve que c'est très bien adapté pour accueillir des familles. Par contre ça peut être utile de prendre des boules quiès et un cache-yeux pour dormir, car il y a pas mal de bruit et le soleil se lève tôt.







Si on veut ajouter les repas, c'est 500 roupies le repas, et c'est délicieux! Je crois que c'est un des meilleurs repas que j'ai mangé à Maurice!







Nous avons donc fait un peu de hamac, de transat, de piscine, de kayak, de bronzette, et pas mal de rigolade.
C'est une belle découverte et je pense que j'y retournerai!







Mes ongles!

Souvent, le dimanche soir, je m'amuse à décorer mes ongles.



Je pioche des idées à droite à gauche sur internet et j'essaie de refaire.
Souvent c'est moins bien mais je m'améliore!








Alors comme jsuis fière, je vous mets quelques photos








Un jour, je serais une rockstar

Mais en attendant, je m’entraîne sur mon tout nouveau CLAVIER tadaaaaam :



Voilà, il est beau il est neuf, j'ai plus qu'à travailler pour pouvoir jouer correctement maintenant :)

Plouf...

C'est l'histoire d'un bateau, l'Isla Mauritia, un fameux 2 mats fin comme un oiseau.
Le plus ancien bateau construit à l'île Maurice (en 1852).

Il y a quelques années, des croisières y étaient organisées mais faute d'entretien, le bateau s'est dégradé et les croisières ont cessé. Puis le propriétaire s'est demandé si ça valait vraiment le coup d'investir autant d'argent pour le rénover, et le bateau est resté dans la baie de Grand Baie.

L'Isla Mauritia il y a un an

Quand je suis arrivée à Maurice il était là, dans son petit lagon, et il ne bougeait plus.

Et puis en début d'année il y a eu un petit cyclone qui est passé pas loin, et le bateau s'est échoué sur la plage. Après quelques réparations, il a été remis à flot dans la baie, mais toujours pas rénové entièrement.

Et puis il y a quelques jours, il a coulé. Les mats continuent à dépasser mais je pense qu'il ne bougera plus maintenant.

L'Isla Mauritia ce matin


C'est l'histoire de la fin d'un bateau, et c'est un peu triste que ce morceau d'histoire finisse au fond de l'eau.

Les joies de la paperasse

Comme j'ai changé récemment de statut (voir ici), je dois maintenant faire des démarches pour avoir un permis de résidence (et aussi pour avoir une sécu et une retraite, mais ça c'est une autre histoire).

Du coup, direction le BOI (Board Of Investment) pour donner tous les papiers nécessaires à l'obtention de l'occupation permit.

Alors déjà, au BOI, il y a un truc que j'avais jamais vu, dans chaque ascenseur il y a une fille assise sur une chaise qui appuie sur les boutons pour toi et qui fait la petite voix d'ascenseur "4ème étage". C'est un métier que je ne connaissais pas et qui a l'air encore moins bien que celui du mec dans le parking qui appuie sur le bouton pour te donner ton ticket.

Les administrations ça me fait toujours penser à la maison qui rend fou dans Astérix

Bref, après un peu d'attente, nous voilà (mon chef et moi) face à une bonne femme qui ressemble à une machine :
"Passeport"
"Papier machinbidule"
"Papier truc numéro 1"
"La signature du papier 1 est pas identique à celle du papier 2, il faut tout refaire"
"Les photos il en faut 4, pas 5, il faut les découper"
"l'acte de naissance, on veut une copie, pas l'original"
"Le 7 là sur la date il ressemble à un 2, ça va pas"

Bref, un vrai moment de bonheur...
Au final il manquait un papier, alors faudra y retourner, en espérant que la prochaine fois sera la bonne!

Tambouille maison

Ma lubie du moment, c'est de fabriquer des trucs moi même.
J'avais commencé il y a un moment avec les huiles essentielles, je m'en sers surtout pour me soigner parce que les produits de beauté c'est plus dur à faire.

Et puis j'ai découvert le site aroma-zone.
Et ce site, c'est le MAL! Il y a plein plein de recettes de shampoings, après-shampoings, crèmes, lotions... Et tout a l'air super génial!
Sauf que pour fabriquer tout ça il faut bien sur acheter plein d'ingrédients aux noms bizarres du genre "Emulsifiant", "Fragance", "Inuline" et j'en passe.

Et à part sur leur site, je n'ai absolument aucune idée de où acheter ces trucs.
J'ai donc craqué et commandé des ingrédients en tout genre, que j'ai récupérés lors de mon dernier voyage en France, au relais postal de chez mon papa chéri (et oui, personne livre des trucs à Maurice, alors quand je commande, il faut que j'aie de la patience!).

Ma collection, bientôt disponible aux galeries lafayette


Et ce week-end, j'ai fait mumuse avec mes nouveaux jouets, et j'ai fabriqué : de l'après-shampoing que j'ai testé ce matin, et même que mes cheveux sentent super bon, du gel anti jambes lourdes (ça c'est pour quand je passe la matinée à Port Louis, voir billet précédent), une lotion pour le visage (qui pue le géranium car j'ai voulu en mettre 2 gouttes mais ça a coulé beaucoup trop vite du flacon) et un gel pour soulager les piqûres de moustique (ça j'en ai bien besoin!).

Le résultat est pas trop mal, même si la consistance n'est pas au top, je pense qu'il faut vachement respecter les dosages écrits dans la recette, mais j'avais rien pour mesurer gramme par gramme, alors j'ai fait au pifomètre... Du coup forcément ça m'a donné envie de faire d'autres produits, mais bon du coup ça veut dire re-commander des trucs et re-attendre d'aller en France. Affaire à suivre!


Une matinée à Port Louis

Ce week-end, j'ai voulu acheter un clavier.
Et comme on devait mettre la voiture au garage, on a profité d'un ami qui allait bosser à Port Louis pour déposer la voiture au garage, déposer notre pote au travail, et garder sa voiture pour essayer de trouver mon clavier.

Marie Reine de la Paix


Départ à 8h30, pas vraiment très frais (on avait fêté le week-end et l'anniversaire de Vincent la veille), et puis arrivée à Port Louis.

Première mission : aller manger un ptit dej. En tant que bons expats, nous sommes allés dans un resto sudaf d'un centre commercial climatisé manger des œufs et du bacon (je sais c'est pas bon pour la ligne, mais ça réconforte un peu de s'être levé si tôt).

Ensuite, direction LE magasin de musique (le seul dont j'avais entendu parler en tout cas, et je pense pas qu'il y en ait beaucoup d'autres). Un magasin minuscule avec 2 mecs dedans qui faisaient des essais de micro avec plein de larsens.
"Vous avez des claviers?"
"Hiiiioiniiiiiiiiiioooooooinnnnnnnn" (bruit du larsen)
"Non, il faut aller dans le magasin de Beau Bassin"

"Et c'est où à Beau Bassin?"
"Hiiiioiniiiiiiiiiioooooooinnnnnnnn"
"Ben vous voyez, à côté de l'église"
"Ah heu non on connait pas"
"Mais si à côté de la poste là"
"Humm merci mons hiiiioiniiiiiiiiiioooooooinnnnnnnn"

Vue sur Port Louis
Bon, échec. Nous essayons quelques autres magasins, sans réussite. On abandonne l'idée du clavier. Il reste 3 heures à tuer avant que notre pote ne finisse le boulot.

On essaie donc d'aller au musée, celui où ya un squelette de dodo. Mais en fait il est fermé. On va donc boire un jus de fruit, puis on essaie d'aller à un autre musée, le blue penny museum. Je paie 250 roupies et Vincent 50 parce que j'ai pas encore fait mes papiers (grrrr).



La pièce maitresse du musée : un timbre avec la tête de la reine d'angleterre (enfin celle d'avant je pense car les timbres avaient l'air encore plus vieux que la reine actuelle).

Le reste du musée parle de l'histoire de Maurice (comme tous les musées à Maurice), bref, c'est un peu chiant mais il y a la clim et un canapé alors on y reste un peu.

Bon on a quand même vu un panorama sympa sur Port Louis depuis la chapelle de Marie Reine de la Paix alors je vous mets les photos (désolée j'ai pas de photo du timbre de collection).

La victoire du mois

Ce mois ci, le thème de la photo du mois a été choisi par MamySoren, et c'est "Victoire".

J'ai donc choisi de vous parler de mon combat quotidien contre les fourmis qui tapent l'incruste dans ma cuisine, et de comment (des fois) j'obtiens une victoire (jusqu'à ce qu'elles trouvent un autre moyen de rentrer).

Le truc, c'est de repérer d'où elles viennent. Enfin elles viennent toujours de dehors mais il y a des trous ou des fenêtres où elles ont leur petite route tracée.

Et puis après, on barre la route. Alors là, il y a différentes méthodes : le basilic (mais bon je vais pas mettre des feuilles partout dans ma maison), le citron, ou ma préférée, une petite craie (je trouve ça dans des magasins de chinois) qui permet de faire des traits, et là, c'est magique, les fourmis ne peuvent plus passer!

En haut, des fourmis, et après le trait, plus de fourmis!

Bon le problème c'est qu'il faut refaire des traits régulièrement et qu'elles trouvent toujours un autre passage, mais si vous êtes très bien ordonnés (moi j'arrive pas), vous pouvez tracer des ronds à la craie autour de tous vos paquets de gâteaux dans vos armoires, et ça marche!

Pour voir les victoires des autres participants, c'est par ici :

Nora, E, Krn, Nicky, Blogoth67, Lavandine, Tambour Major, La voyageuse comtoise, Ori, Cathy, Viviane, Elodie, Angélique, Sephiraph, Chat bleu, MauriceMonAmour, Lucile et Rod, Calamonique, Lyonelk, Isa de fromSide2Side, Christelle, Joane, Claire's Blog, KK-huète En Bretannie, Violette, Cricriyom from Paris, Ann, Béa, Cekoline, Eurydice, Pilisi, Alexinparis, SecretAiko, Akaieric, Lavandine83, Giselle 43, Alban, Cara, Thalie, Shoesforgirls, MissCarole, InGrenoble, Christophe, La Messine, Une niçoise, Cherrybee, Meyilo, Josiane, The Parisienne, Renepaulhenry, Homeos-tasie, Caro from London, Morgane Byloos Photography, Isa ToutSimplement, Marie-Charlotte, Stephane08, Happy Us, Ava, A'icha, Julie, Laurent Nicolas, AurélieM, J'adore j'adhère, François le Niçois, Galinette, Anne Laure T, Thib, Piolo, Bestofava, Caterine, Pixeline, Pomme d'Happy, Les voyages de Lucy, Louisianne, Mimireliton, Wolverine, Laulinea, Isaquarel, Frédéric, Dame Skarlette, Hibiscus, Sinuaisons, Gilsoub, Lau* des montagnes, Tuxana, Guillaume, Mathilde, Dr. CaSo, Photo Tuto, Chloé, Agnès, Champagne, Gizeh, Leviacarmina, Marie, Djoul, Agathe, Céline in Paris, Hypeandcie, La Dum, dreamtravelshoot, Filamots, Mes ptits plats, Fanfan Raccoon, Testinaute, Cécile - Une quadra, Anne, Un jour, une vie, Sophie Rififi, Marmotte, Les bonheurs d'Anne & Alex, Arwen, LisaDeParis, magda627, DelphineF, CetO, Maria Graphia, Oscara, Zaza, BiGBuGS, The Singapore Miminews, El Padawan, Cocosophie, Xoliv', Mamysoren, Coco

Des témoignages de vies nomades

J'ai participé il y a quelques jours à une série de témoignages recueillis par Corinne, du blog vie-nomade.
Voilà l'article : http://www.vie-nomade.com/2013/pourquoi-part-on-3/

Il fait partie d'une série de plusieurs témoignages, et c'est vraiment intéressant de voir ce qui pousse les gens à bouger, à ne pas revenir, à changer de vie.

Et on y découvre des profils vraiment surprenants! (comme mlle globestoppeuse).