Hermanus

Après une semaine de boulot, voilà, c'est le week-end!





Et même s'il fait froid et qu'il pleut, je me bouge le popotin jusqu'à Hermanus, ça serait quand même con de rester traîner à l'hôtel, je fais déjà ça toute la semaine :)










Hermanus est une ville connue en Afrique du Sud, car on peut y observer les baleines depuis la côte. Et comme c'est la saison, et que le guide du routard m'a fait rêver ("Les endroits au monde où les baleines sont visibles depuis la côte se comptent sur les doigts d'une main; Hermanus en fait partie"), je suis partie contre vents et tempêtes voir ces fameuses baleines.





J'ai donc roulé 1h30 (cette fois ci jme suis pas perdue, car j'ai un GPS!!!), puis fais une petite ballade autour d'un view point, puis mangé, puis refais une ballade, puis je suis restée assise sur un banc pendant 1h, puis j'ai bu un chocolat chaud, puis je suis retournée guetter, mais rien à l'horizon.






J'ai aperçu quelques nageoires de dauphins, des surfeurs, des dassis, des belles vagues, des jolis paysages, mais zéro baleine.











Donc j'ai fini par capituler, mais dès que je rentre à Maurice faudra que je fasse une sortie bateau pour aller les voir ces fameuses baleines!






L'Afrique du Sud, pas très loin Pôle sud, et ça se sent!

Pour la 3ème fois (et normalement la dernière!), me voici revenue en Afrique du Sud.
Et il fait vachement froid !!!

Du coup j'ai acheté des pulls et des vitamines pour pas tomber malade.
C'est qu'on s'habitue vite à la chaleur de Maurice, mes racines nordiques me paraissent bien loin!

Au programme touristique cette fois ci (enfin pour ce week-end car la semaine malheureusement je dois aller bosser, mais bon sinon je serais pas ici en même temps) :
- Visiter Robben Island et pourquoi pas d'autres musées sur l'apartheid et tout ça
- Aller voir les baleines! Et oui, il fait froid mais du coup pour elles c'est bien alors elles viennent traîner près des côtes sudaf.

Je vous raconte tout ça très prochainement!

Retour à Rodrigues

Un peu moins d'un an après ma découverte de Rodrigues, me voilà repartie sur ce petit bout du monde.
Les paille en queue



Dans ce paradis hors du temps, rien n'a changé.

Le vent souffle toujours, les chèvres et les vaches semblent toujours plus nombreuses que les Rodriguais, le sourire et la bonne humeur des gens réchauffe toujours le coeur.




Vue depuis caverne patate




C'est l'endroit parfait pour se reposer, se ressourcer

Au point qu'on a l'impression de revenir au stress et à l'agitation quand on rentre à Maurice (j'imagine même pas la transition Rodrigues/Paris, ça doit être horrible).




Les abeilles qui font le bon miel rodriguais




Nous avons donc bien visité : la caverne patate avec les explications pittoresques du guide (ici, on peut voir la tête de Napoléon en stalagmite, ici on reconnait un dodo, et là, la grande muraille de Chine),








la côte Ouest, la côte Est avec ses magnifiques Anses, le sommet du mont Limon, et puis des ballades, des chèvres, des poules, des vaches (sans oublier les araignées).









cimetière d'Anse aux Anglais

En bref, 4 jours de tranquillité, de bonheur et d’insouciance. Ça fait du bien!

Trou d'argent

Vue du Mont Limon
.






La Vanille, réserve des Mascareignes

Ce week-end, 2ème tentative pour aller à la vallée de Ferney.

Les ruines de Vieux Grand Port


Cette fois ci, tout va bien, le réveil sonne, il fait beau, nous arrivons à nous lever, nous arrivons même jusque là bas. Petit problème cependant : le site est fermé pour la journée, enfin plutôt réservé pour un évènement.





Vue depuis pointe d'Esny





Nous voilà donc à l'autre bout de l'île, un peu désappointés. Bon alors, on fait quoi maintenant?

Nous décidons d'aller nous ballader à Vieux Grand Port, le site historique où les hommes ont débarqué à Maurice. Il y a un petit musée, quelques ruines, c'est intéressant à voir en passant.



Les champs de canne en fleur








On a appris des choses qu'on avait pas vues à l'Aventure du Sucre même (et pourtant il y en a des choses à l'aventure du sucre).

Vue depuis le front de mer de Mahébourg
La visite finie, il n'est que 11h, et nous n'avons pas très envie de rentrer. Idée lumineuse donc : et si on allait à l'île aux Aigrettes!





C'est une île réserve naturelle qu'on peut uniquement visiter avec un guide et où il y a pas mal d'espèces endémiques. Nous allons donc manger au marché de Mahébourg, puis nous arrivons plein d'espoir à l'embarcadère (Pointe Jérôme). Mais 2ème déception de la journée : les visites se finissent à midi le dimanche.


La photo de touriste






Un peu dépités, mais pas découragés, nous nous rabattons pour finir sur le parc de la Vanille.

Et cette fois ci c'est ouvert!





Batman






Une après-midi sympa entre les crocos, les singes, les tortues géantes, l'insectarium (assez impressionnant) et plein d'autres bébêtes.








Un caméléon